6 secrets d’histoires en Bretagne que vous ne connaissez pas !

Dolmen Bretagne

Merlin

Temps de lecture : 7 minutes

La Bretagne est une terre de contes et mythologies ! Je vais vous faire découvrir les secrets de l’histoire de la Bretagne, une région aux multiples facettes qui a su préserver son identité et sa culture à travers les siècles. La Bretagne est une terre de légendes, de mystères et de traditions où se mêlent le sacré et le profane, le réel et l’imaginaire, le passé et le présent. Suivez-moi dans cette aventure enchanteresse à la découverte de six lieux méconnus qui révéleront des aspects insoupçonnés de l’histoire bretonne.

Le château de Trécesson, Le château de Trécesson

Le château de Trécesson est une forteresse du XIVe siècle située à Campénéac, dans le Morbihan. Il est entouré d’un parc boisé et d’un étang, créant une atmosphère romantique et mystérieuse. Mais ne vous y fiez pas, car ce château cache bien des secrets… En effet, il est le théâtre de plusieurs légendes, dont celle de la mariée sanglante. Selon la tradition, une jeune femme aurait été enterrée vivante dans les murs du château le jour de son mariage par son frère jaloux. Depuis, son fantôme hanterait les lieux, vêtu de sa robe blanche maculée de sang. Si vous êtes courageux, vous pourrez peut-être l’apercevoir lors d’une visite guidée du château.

La forêt de Brocéliande

La forêt de Brocéliande

Connaissez-vous l’endroit le plus emblématique de la légendaire Bretagne ? C’est sans aucun doutes la forêt de Brocéliande ! C’est ici que se déroulent les aventures du roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde, guidés par l’enchanteur Merlin. Elle regorge également de lieux magiques, comme le Val sans retour, où la fée Morgane emprisonnait les amants infidèles, et la fontaine de Barenton, où quelques gouttes d’eau suffisent à déclencher un orage. Véritable paradis pour les amoureux de nature et de féerie, la forêt de Brocéliande offre des sentiers de randonnée, des balades à vélo ou à cheval, et une diversité remarquable de paysages, de végétation et d’animaux.

Le tumulus Saint-Michel

Le tumulus Saint-Michel

Datant du Ve millénaire av. J.-C., le tumulus Saint-Michel est un monument mégalithique situé à Carnac. Il est constitué d’un amas de pierres recouvrant une ou plusieurs tombes collectives. Au sommet du tumulus se dresse une chapelle dédiée à l’archange Saint-Michel, érigée au XVIIe siècle. Du sommet, on peut admirer une vue exceptionnelle sur la baie de Quiberon et les alignements de menhirs de Carnac. Le tumulus est également le théâtre d’une curieuse tradition : chaque année, le 29 septembre, jour de la Saint-Michel, les habitants du village viennent déposer des œufs sur le toit de la chapelle. Selon la légende, ces œufs sont protégés par l’archange et ne tombent jamais.

Le château du Guildo

Le château du Guildo

Située à Créhen, dans les Côtes-d’Armor, le château du Guildo est une ruine médiévale emblématique. Il a été érigé au XIIIe siècle par les seigneurs du Guildo, puis modifié aux XIVe et XVe siècles. Autrefois, il a été la demeure de Gilles de Bretagne, frère du duc François II, qui s’est livré à des actes de cruauté envers ses vassaux. Au XVIIe siècle, le château a été abandonné, pillé et incendié pendant la Révolution française. Aujourd’hui, il ne reste que quelques vestiges des tours et des courtines, qui témoignent de sa splendeur passée. Le château du Guildo offre un cadre pittoresque, dominant l’estuaire de l’Arguenon et le pont Saint-Hubert.

La Roche-aux-Fées

Le tumulus Saint-Michel

La Roche-aux-Fées est un dolmen situé à Essé, en Ille-et-Vilaine. C’est une chambre funéraire composée de 41 blocs de pierre, dont certains pèsent plus de 40 tonnes. Il mesure 19,5 mètres de long, 6 mètres de large et 4 mètres de haut, ce qui en fait l’un des plus grands dolmens d’Europe. Son nom provient d’une légende selon laquelle les fées auraient transporté les pierres pendant la nuit, en les faisant glisser sur des branches de genêt. On dit que le dolmen a des propriétés magiques : il serait capable de prédire l’avenir, de favoriser la fertilité et même de guérir les maladies. Pour cela, il suffirait de faire le tour du monument en comptant le même nombre de pierres à l’aller et au retour.

Le fort La Latte

Le Fort La Latte

Perché à Plévenon, dans les Côtes-d’Armor, à 60 mètres au-dessus de la mer, le fort de La Latte est une forteresse du XIVe siècle, érigée sur un éperon rocheux. Il a été construit par les seigneurs de Matignon et renforcé aux XVIe et XVIIe siècles. Il a servi de défense contre les attaques anglaises et hollandaises, ainsi que de prison et de résidence seigneuriale. Le fort La Latte est célèbre pour avoir été le décor du film Les Vikings, avec Kirk Douglas et Tony Curtis, sorti en 1958. Il abrite une chapelle dédiée à Sainte-Anne et un phare construit en 1950. Le fort est ouvert à la visite toute l’année et offre une vue imprenable sur la côte d’Émeraude et le cap Fréhel.

Si vous décidez de partir à l’aventure pour découvrir ces merveilles en Bretagne, découvrez vite nos meilleures hôtels ici !

J’espère que cette visite guidée des secrets historiques de la Bretagne vous a plu. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à consulter les sites officiels des lieux mentionnés ou à vous y rendre pour les découvrir par vous-même. La Bretagne vous réserve encore bien des surprises…

Qui sont les premiers habitants de la Bretagne ?

Les premiers habitants de la Bretagne sont les hommes préhistoriques qui ont vécu il y a environ 500 000 ans. Ils ont laissé des outils en pierre taillée et des traces de feu. Ensuite, la Bretagne a été peuplée par des populations venues du continent européen, qui ont apporté l’agriculture, l’élevage et la construction de monuments mégalithiques. Puis, la Bretagne a été conquise par les Romains, qui ont fondé la province d’Armorique. Enfin, la Bretagne a accueilli des migrants venus de l’île de Bretagne, qui ont donné son nom actuel à la région et qui ont apporté leur langue et leur culture celtiques.

Quel est l’ancien nom de la Bretagne ?

L’ancien nom de la Bretagne est l’Armorique, dérivé du terme gaulois “aremorica” qui signifie “proche de la mer”. À l’origine, ce nom faisait référence à une région plus vaste, s’étendant de la Loire à la Seine. Au Ier siècle av. J.-C., l’Armorique fut conquise par les Romains et devint la province d’Armorique. Au Ve siècle ap. J.-C., des migrants en provenance de l’île de Bretagne, fuyant les invasions anglo-saxonnes, s’installèrent en Armorique. Ces migrants apportèrent avec eux leur langue et leur culture celtiques, donnant ainsi à l’Armorique son nom actuel de Bretagne. L’île de Bretagne, quant à elle, devint la Grande-Bretagne.

5/5 - (1 vote)
Chéri fais tes valises

Jusqu'à 50€ offerts

sur vos prochaines vacances en parrainant vos proches !