Cheri fais tes valises by VPG

Magazine Voyage

>

>

>

Que faire à Djerba ? Les meilleures activités

Pourquoi visiter Djerba ? Quelles sont les meilleures activités une fois sur place ? Voici nos meilleurs conseils pour des vacances réussies

Pourquoi visiter Djerba ?

La Tunisie, en Afrique du Nord, est une destination touristique populaire qui accueille chaque année environ 9 millions de touristes. La charmante île de Djerba, située dans le golfe de Gabès, est l’un de ses nombreux trésors. Les merveilles naturelles, les plages idylliques, l’histoire et la culture abondent dans cette charmante enclave méditerranéenne. L’UNESCO l’a classée au patrimoine mondial pour toutes ces raisons et bien d’autres encore. Êtes-vous prêt à découvrir tout ce que Djerba a à offrir ?

Djerba est unique pour de nombreuses raisons. Tout d’abord, les communautés musulmane, juive et berbère y coexistent pacifiquement depuis des siècles. Elle possède également la plus ancienne synagogue d’Afrique et un grand nombre de sanctuaires disséminés sur l’île (en fait, elle est connue comme “l’île aux 100 mosquées”). Djerba offre tous les ingrédients qu’une vacance doit avoir : plaisir, cuisine merveilleuse, nature, attractions historiques et culturelles. En d’autres termes, c’est une île dont vous tomberez amoureux et que vous ne voudrez plus quitter.

D’autre part, étant l’une des destinations touristiques les plus populaires de Tunisie, elle peut se vanter d’avoir une industrie hôtelière bien développée. Des hôtels de luxe, des stations côtières 5 étoiles, des appartements confortables et bien d’autres choses encore sont à la disposition des visiteurs de l’île.

Le saviez-vous ? Djerba est la plus grande île d’Afrique du Nord, avec une superficie de 500 km². Imaginez tout ce qu’elle a à offrir dans une si vaste étendue : des kilomètres de plages, des villages pittoresques, des souks et des marchés, des temples, et bien plus encore.

L’histoire de Djerba

Histoire de Djerba

Djerba est une île riche en histoire. Elle était à l’origine contrôlée par les Carthaginois, puis par les Romains, qui y voyaient un carrefour vital pour le commerce et les échanges entre l’Afrique et l’Europe. Les Romains ont établi de nombreuses villes, cultivé l’agriculture et créé des ports commerciaux en passant par l’île. La chaussée de 6 kilomètres qui reliait l’île au continent pendant leur occupation est restée intacte jusqu’à ce jour.

Bien que d’autres pays méditerranéens aient contesté le territoire de Djerba, les Arabes en ont pris le contrôle au septième siècle. Au XVIe siècle, l’île a subi le siège de pirates, dont le célèbre Barberousse, au XVIIIe siècle elle a été conquise par les Tunisiens et en 1981 elle est passée sous le protectorat français.

L’essor touristique de l’île a commencé en 1960, malgré sa réputation de “perle cachée” de la Méditerranée pendant longtemps. Elle est progressivement devenue visible pour les touristes, principalement de France, d’Italie et d’Allemagne.

Djerba est mentionnée dans L’Odyssée, le poème épique d’Homère. Il raconte l’histoire d’Ulysse, roi d’Ithaque, et son voyage après la fin de la guerre de Troie. Selon la légende, une violente tempête obligea Ulysse et son équipage à perdre le cap en mer et à s’installer sur l’île de Djerba. Une fois sur la terre ferme, Ulysse envoie un groupe d’hommes enquêter sur la région et chercher des provisions, que les habitants de l’île accueillent à bras ouverts. L’intrigue s’épaissit lorsque les indigènes leur font goûter la fleur de lotus, que les marins embrassent sans hésiter, bien que le lotus soit la fleur de l’oubli.

Après avoir goûté au lotus, ils sont entrés dans un niveau de tranquillité inconnu et dans un royaume de rêves et d’hallucinations. Ils ont rapidement oublié Ulysse et leur besoin de revenir. Ulysse (qui aurait refusé de manger le fruit) fut contraint d’obliger ses troupes à monter à bord du navire et à prendre la mer à toute vitesse, laissant ces terres derrière lui.

Comment se rendre à Djerba ?

Comment se rendre à Djerba ?

En raison de sa proximité avec le continent, l’île peut être atteinte en traversant le pont de construction romaine d’El Kantara, au sud de l’île. Il est également possible d’embarquer sur un ferry depuis l’un des nombreux ports tunisiens, dont le plus beau est celui de Jorf, qui se trouve juste en face de l’île. En termes de temps de voyage, les traversées en ferry sont les plus rapides, bien qu’il y ait souvent d’énormes files d’attente pour les visiteurs. Bien que le voyage soit plus long, vous éviterez les grandes files d’attente.

Si vous venez de Zarzis, l’itinéraire routier est recommandé. Les voyageurs venant du nord du pays, en revanche, doivent prendre le ferry de Jorf.

Une autre option consiste à prendre l’avion pour Tunis depuis des endroits comme Madrid ou Barcelone sur différentes compagnies (comme Vueling ou Tunisair), puis de se rendre à Houmt Souk, la ville de Djerba. L’aéroport international de Djerba se trouve à 9 kilomètres à l’ouest de la ville.

Découvrez  Malaisie ou Indonésie : Quel est mon choix de destination ?

Si vous prévoyez de passer plusieurs jours sur l’île, la meilleure option pour vous déplacer est de louer une voiture. Vous pourrez contrôler votre itinéraire et vous arrêter aux endroits qui vous intéressent le plus. De plus, cette solution est assez peu coûteuse, surtout lorsqu’elle est effectuée en groupe.

Les louages (taxis collectifs), les bicyclettes et les chameaux sont d’autres moyens de se déplacer sur l’île. Le vélo est un excellent choix, en particulier pour les personnes qui aiment être actives. L’île étant essentiellement plate, l’activité ne demandera pas beaucoup d’effort. Une promenade à dos de chameau est également recommandée, car c’est une expérience unique que vous devez vivre à Djerba.

Qu’y a-t-il à voir et à faire à Djerba ?

Que voir à Djerba ?

Djerba est une station touristique bien remplie qui offre suffisamment de choses à voir et à faire. Vous pouvez découvrir des solutions acceptables, que vous soyez à la recherche de vacances paisibles ou sportives. Les activités proposées vont des sports nautiques à l’équitation, en passant par des parcours de golf de luxe et une promenade à dos de chameau.

En même temps, ses kilomètres infinis de plages idylliques vous invitent à vous détendre à l’ombre des palmiers ou à nager dans les eaux magnifiques. Les souks de Djerba seront un régal pour vos yeux si vous aimez le shopping. Parallèlement, les sites historiques de l’île, tels que le fort Borj et ses nombreuses mosquées et temples, peuvent être visités pour agrémenter vos loisirs.

Souk Houmt, un lieu à ne pas manquer à Djerba

La capitale de Djerba, le souk Houmt, est un endroit fantastique pour commencer votre voyage sur l’île. Il s’agit d’une ville historique dont le nom se traduit littéralement par “quartier des souks”. Elle a commencé comme un grand centre commercial rempli de fondouk où les commerçants s’arrêtaient au XIVe siècle.

Aujourd’hui, on trouve à Houmt Souk une médina, trois mosquées et de nombreux souks, ainsi qu’un paysage caractérisé par des bâtiments blancs, de jolies places fleuries (notamment des bougainvilliers) et de petites ruelles. Vous apprécierez également les résidences classiques de l’île, qui se distinguent par leur plan carré ou rectangulaire et une cour intérieure sur laquelle donnent toutes les fenêtres. La plupart d’entre elles sont équipées de citernes pour recueillir les quelques pluies qui tombent chaque année. Jusqu’à trois générations d’une même famille peuvent vivre dans ces structures. Parmi les autres quartiers animés de la ville, citons l’avenue Habib Bourguiba, la principale artère de la ville, et la place Hedi Chaker, où vous pourrez déguster l’un des meilleurs thés verts de l’île.

Visiter les nombreux souks de Djerba

Les souks emblématiques de Houmt Souk sont impossibles à manquer. Ces marchés sont essentiellement un dédale de galeries couvertes où vous pouvez déambuler, acheter et sentir tout ce qui vous passe par la tête. Épices, fruits et dattes, textiles, costumes, poteries, antiquités, sacs à main, parfums, et bien d’autres choses encore, se trouvent dans les souks.

Les fondouks, qui sont situés à côté des souks, sont un ensemble de structures qui servaient autrefois d’entrepôts, de magasins pour vendre des produits et de refuge pour les commerçants itinérants. Beaucoup d’entre eux ont depuis été transformés en hôtels avec une cour carrée au centre et un puits. L’hôtel Arisha sur la place Arisha et l’hôtel Marhala en sont deux exemples.

Le port de pêche animé et coloré de Houmt Souk est situé à l’extrémité nord de l’avenue Habib Bourguiba, à 25 minutes de marche de la ville. Il est recommandé de visiter le port tôt le matin si vous voulez observer de près le rythme des affaires et de la vie.

Le marché central, pour découvrir Djerba et ses traditions

Le marché aux poissons, qui est situé à côté de la mer, accueille la vente aux enchères quotidienne de poissons. Le spectacle commence juste après le lever du jour, lorsque les pêcheurs s’efforcent de vendre leurs prises du jour (requins, poulpes et calamars) au plus offrant, que vous pourrez ensuite déguster dans différentes cuisines.

Vous vous en êtes rendu compte ? La pêche étant une source d’argent essentielle pour l’île, il est intéressant de voir l’action se dérouler. Les marchés aux épices et aux fruits sont également très proches et sont beaucoup plus calmes, alors n’hésitez pas à visiter les deux.

Fort Borj El Kebir, un monument à visiter absolument à Djerba

Le fort de Borj El Kebir, situé au nord de la ville, est un autre incontournable de votre visite de la capitale de Djerba. Il a été érigé au XIIIe siècle par Roger de Loria au service de la couronne d’Aragon (d’où son nom de château espagnol). Au-delà de ses fortifications, 6 000 guerriers hispaniques gardaient l’un des endroits les plus stratégiques de l’Empire.

Ses solides murs ont été témoins de la défaite dévastatrice subie par les forces espagnoles il y a plus de 500 ans. Si cette défaite n’avait pas eu lieu, elle aurait changé l’histoire de la nation, qui aujourd’hui, au lieu d’avoir un fort accent français, aurait un fort accent castillan.

Il est facilement accessible à pied depuis le port de la ville ou le souk lui-même, mais il est généralement préférable de commencer par le port car c’est un itinéraire plus pittoresque. L’accès se fait par une seule porte, et le coût est d’environ 7 dinars (2,17 EUR) par personne, avec un modeste supplément si vous souhaitez prendre des photos.

Découvrez  5 canyons les plus profonds au monde à visiter en 2024

Musée du patrimoine national, le meilleur musée de Djerba

Ce musée situé dans le centre-ville est un autre arrêt intéressant pour quiconque souhaite en savoir plus sur les coutumes de l’île. La nourriture, les vêtements traditionnels, les bijoux et l’artisanat, la poterie et bien d’autres choses encore font partie des sujets abordés dans l’exposition. Il vous emmènera à la découverte de la vie, de la culture et des coutumes de Djerba. Un segment consacré au patrimoine juif de l’île, aux rites traditionnels, à l’agriculture, à l’industrie actuelle de la poterie, à la pêche et à la gastronomie est également inclus.

La synagogue La Ghriba à Erriadh, un lieu à ajouter à votre liste d’activités

Bien que les mosquées abondent sur Djerba, une synagogue se trouve à l’intérieur de ses frontières : La Ghriba, dans le village d’Erriadh, à 7 kilomètres au sud de la ville. Cette synagogue majestueuse, située au cœur de l’île, est la plus importante d’Afrique et un symbole du long passé juif du pays.

La synagogue a été construite après la destruction du Temple de Salomon par les Babyloniens en 586 avant J.-C., selon un ancien récit. Le peuple juif est venu sur Djerba, conduit par les grands prêtres, portant une porte et une pierre du Temple démoli. Cette pierre est aujourd’hui conservée dans un sanctuaire au sein de la synagogue de La Ghriba. Djerba a accueilli un millier de Juifs après cet incident, et la synagogue est devenue le point central de la vie israélite sur l’île.

La Ghriba, souvent appelée “la Merveilleuse”, se distingue par sa conception de style oriental avec des vitraux et des carreaux. Comme vous le savez peut-être, il s’agit d’un lieu de culte exclusivement juif où les cultures juive et musulmane coexistent ensemble.

L’entrée de la synagogue de la Ghriba est gratuite tous les jours sauf le samedi. Après votre visite, promenez-vous dans les rues pavées d’Erriadh et admirez les magnifiques cours fleuries. Vous pourrez également goûter au brik, un plat tunisien qui, selon la légende, aurait été apporté sur l’île par des Juifs fuyant la péninsule ibérique lors de leur départ vers l’Afrique du Nord.

Guellala, réputée pour sa céramique

Guellala, centre mondial de la céramique et ville dotée d’une longue culture de la poterie, est située dans le sud de l’île. Les artisans de Guellala ont une telle réputation qu’ils fournissent une grande partie des céramiques vendues dans toute la Tunisie.

Guellala est un village berbère doté d’un musée où les visiteurs peuvent s’informer sur les traditions et les coutumes locales, en plus de parcourir les stands des vendeurs de céramique. Ensuite, faites un tour dans le quartier connu pour ses entreprises artisanales de céramique afin de découvrir de première main comment les produits sont créés. Les objets artisanaux en céramique abondent dans le quartier, allant des jarres aux pièces décoratives, en passant par les plats, et bien plus encore.

Les mosquées de Djerba à visiter absolument

On compte jusqu’à 213 structures religieuses islamiques sur l’île de Djerba. Elles sont généralement minuscules et présentent des décorations simples. Certaines, comme la mosquée Jemaâ Louta, sont même construites comme des passages souterrains. Par conséquent, de nombreuses ont été érigées autour du rivage comme de minuscules fortifications. Comme dans le cas de Jemaâ El May, elles remplissaient des tâches de surveillance et de défense.

Certaines des mosquées les plus remarquables de l’île se trouvent à Houmt Souk. Jemaâ Ettrouk, communément appelée la mosquée turque, et Jemaâ El Ghorba en sont deux (mosquée des étrangers).

Jemaâ Fahloun, située près d’Aghir sur la route entre Midoun et Houmt Souk, est l’une des mosquées les plus connues de l’île. Bien qu’elle ait été abandonnée pendant de nombreuses années, elle date de 1279. Elle a depuis été réparée et sert désormais de restaurant. Elle se distingue par ses murs épais soutenus par des contreforts et ses hauts minarets surmontés d’un clocher.

Explorez Djerba et ses secrets

Explorer Djerba

Ce parc, situé au milieu de la zone de loisirs de Midoun, près du phare de Taguermess, est une autre destination sur l’île de Djerba. Ce site se trouve à quelques minutes des stations balnéaires les plus connues de l’île et à 20 kilomètres du souk Houmt.

Djerba Explore a été créé de manière à ce que les visiteurs puissent découvrir à la fois l’héritage de la Tunisie et la culture de l’île de Djerba. Le voyage comprend des arrêts au musée Lalla Hadhra, qui compte plus de 1 000 œuvres d’art, et la plus grande ferme méditerranéenne de crocodiles, qui abrite plus de 400 espèces du Nil. On y trouve également une reconstitution d’un fascinant village traditionnel.

Les autres agglomérations de Djerba

Les agglomérations de Djerba

Il y a peu de centres urbains sur Djerba, à l’exception de Houmt Souk, qui abrite la moitié des 130 000 habitants de l’île. Le reste de la population est constitué de minuscules noyaux résidentiels qui s’organisent autour de centres de marché. Vous pouvez également visiter les endroits suivants sur l’île de Djerba :

Aghir, village à découvrir à Djerba

C’est un petit village de bord de mer qui était autrefois défendu. Borj Kastil, un fort sur une péninsule sablonneuse, est la principale attraction de la ville, située près de l’extrémité sud. Roger de Llria, un marin au service de la couronne de Sicile, l’a fait construire en 1285.

Découvrez  Où partir au Maroc en Couple : Nos 10 meilleurs endroits !

Ajim, à ne pas manquer

Cette localité, située à 22 kilomètres au sud-ouest de Houmt Souk, peut être atteinte par ferry depuis Jorf, le continent tunisien. C’est le principal port de l’île, ainsi que le site de la plus grande palmeraie de Djerba. Les pots en argile que l’on peut voir parmi les palmiers entre avril et octobre sont un élément intéressant. Ils recueillent le liquide qui s’en écoule et qui est utilisé pour fabriquer la liqueur de palme.

Arku, à ne pas rater à Djerba

C’est un quartier modeste du centre de Djerba. La majorité de ce peuple est issue d’anciens esclaves arrivés sur l’île depuis le cœur du continent africain. L’esclavage a été aboli en 1846, mais beaucoup d’esclaves ont décidé de rester sur l’île et de prendre le nom de famille des personnes pour lesquelles ils avaient travaillé.

Ses habitants sont particulièrement attachés à la vannerie, qui est leur principale source de revenus, mais ils sont également reconnus pour être des chanteurs et des danseurs de talent.

Sedouikech, lieu charmant à Djerba

C’est une charmante ville de maisons blanchies à la chaux avec des jardins et des arbres fruitiers, ainsi qu’une belle palmeraie. Elle est connue pour son marché du mardi, où vous pouvez acheter des articles fabriqués par les menzels locaux.

El-May

C’est une petite ville à 17 kilomètres de Ceduikech, connue pour la mosquée Umm et Turkia. Elle date du XVIe siècle et son architecture est caractérisée par la présence d’épais murs défensifs renforcés par des contreforts qui lui donnent l’apparence d’une forteresse. Les non-musulmans ne sont pas autorisés à entrer dans la mosquée.

Seghira Hara (ou Erriadh)

Cette jolie ville se trouve à quelques kilomètres de la capitale. Erriadh est connue pour ses petites ruelles et ses résidences de style berbère avec des cours et des dômes au centre. C’est un endroit agréable pour se promener et admirer les plus belles œuvres d’art de rue de l’île. Erriadh est devenue une galerie d’art de rue de renommée mondiale grâce aux efforts de divers artistes.

Les plages de Djerba

L’île de Djerba n’est pas seulement connue pour sa culture et ses coutumes uniques, mais c’est aussi une destination touristique populaire. L’agréable climat tunisien et les magnifiques plages de sable de l’île, qui s’étendent sur plus de 10 kilomètres, sont deux autres raisons majeures de la popularité de l’île. Les eaux propres et cristallines de la Méditerranée et le confort des hôtels de luxe ont fait de Djerba une destination exceptionnelle.

Les plus belles plages de l’île se trouvent dans la région de Midoun, au nord-ouest. Les plages de cette section sont parallèles les unes aux autres sur des kilomètres de sable doré. Avec une entrée modérée dans l’océan, d’excellents sables blancs et un vaste littoral, les plages sont assez semblables. De plus, la mer est chaude et claire, ce qui fait de la baignade un véritable plaisir. Le meilleur moment pour pratiquer ces activités est le matin, lorsqu’il n’y a pratiquement pas de vagues.

Mahrez, Sidi

C’est une grande plage en forme de croissant qui est considérée comme l’une des plus attrayantes et des plus fréquentées de l’île. De grands palmiers et un environnement animé sont associés à l’eau turquoise et cristalline et à la plage propre, créant ainsi une attraction touristique. De plus, elle est située dans l’une des zones touristiques les plus fréquentées de l’île, entourée d’hôtels, de bars et de restaurants, ce qui explique pourquoi elle est si fréquentée.

Les plages infinies de Sidi Mahrez sont reliées par d’autres plages, qui sont divisées par des formations rocheuses. Le réseau d’hôtels de luxe, présent dans la région depuis 1960, peut être apprécié sur toute sa longueur. Il s’agit de bâtiments à forte influence arabe et de toutes les commodités dont un touriste a besoin pour passer des vacances inoubliables.

Rass Taguerness

La plage de Taguerness Rass est l’une des plus belles de Djerba, en raison de ses vagues paisibles et claires. Ses caractéristiques sont similaires à la précédente, à l’exception de la carte postale qui se termine par un phare rayé rouge et blanc.

Elle est réputée pour les activités de pêche qui s’y déroulent, ainsi que pour la possibilité de pratiquer des sports nautiques.

Plage à Seguia

Seguia est la meilleure option si vous désirez une plage plus naturelle et préservée. Malgré le tourisme, cette plage d’eaux cristallines, de sable blanc et de cocotiers reste presque intacte. On y trouve également des restaurants et des services touristiques.

5/5 - (2 votes)

Les derniers articles écrits par Merlin :

Best-Seller du Moment

CDSHotels Terrasini Città del Mare 4*

Offre spéciale : Jusqu'à -65% de réduction ! par nuit

A ne pas manquer

Nos dernières pépites en Tunisie

Chéri fais tes valises

Jusqu'à 50€ offerts

sur vos prochaines vacances en parrainant vos proches !