Cheri fais tes valises by VPG

Magazine Voyage

>

>

>

Que voir à Rhodes ? Les meilleures activités

Que voir à Rhodes en 2022 ?

Rhodes est une somptueuse île Grecque qui regorge d’activités et de choses à faire pour les touristes internationaux. Découvrez notre sélection des meilleures choses à faire et à voir à Rhodes :

Découvrir Rhodes

Nous poursuivons notre voyage dans les merveilleuses îles grecques, et aujourd’hui nous allons visiter Rhodes, un endroit qui ne vous décevra pas. Non seulement elle offre des paysages naturels à couper le souffle et des plages magnifiques, mais elle possède également la plus grande ville médiévale d’Europe. Vous voulez découvrir tout ce qu’il y a à faire à Rhodes, l’île grecque ? Cet article vous en dira tout.

Rhodes est la plus grande île de l’archipel du Dodécanèse, située à 20 kilomètres des côtes turques, dans le sud-est de la mer Égée. Elle est également considérée comme “la perle de la Méditerranée”, et il est facile de comprendre pourquoi. Elle offre une grande diversité de paysages, notamment des montagnes boisées, des vallées luxuriantes, des rivières, des ruisseaux et 220 kilomètres de côtes aux eaux cristallines et au sable doré. Comme si cela ne suffisait pas, Rhodes possède également la mer la plus chaude de Grèce, ainsi que des monuments historiques et une histoire riche.

Le saviez-vous ? Selon la mythologie grecque, le dieu du soleil (Hélius) est tombé amoureux de la nymphe Rhodes et l’a transformée en île lorsque sa lumière l’a éclairée. Si vous ne me croyez pas, attendez de visiter Rhodes, qui bénéficie de 300 jours d’ensoleillement par an.

Rhodes a été l’une des premières îles grecques à réaliser les possibilités du tourisme, et elle reste l’une des plus populaires à ce jour. Parce que c’est un endroit qui a beaucoup à offrir, nous allons explorer progressivement son terrain.

Qu’y a-t-il à voir à Rhodes ?

Que voir à Rhodes

Rhodes répondra à vos attentes, que vous soyez intéressé par l’archéologie, l’histoire ou simplement le tourisme balnéaire. Il est difficile de savoir par où commencer sur l’île, tant il y a de choses à voir. Néanmoins, parce que la ville de Rhodes est un incontournable de l’île, nous allons commencer par vous informer sur elle et sur tout ce que vous pouvez voir à proximité.

La ville de Rhodes, à ne pas manquer si vous êtes de passage sur l’île

La ville de Rhodes, grande merveille du monde antique, est la principale attraction de l’île. Depuis 1988, elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO et sa vieille ville possède l’une des citadelles médiévales les mieux conservées au monde. En d’autres termes, voir la ville de Rhodes, c’est comme visiter le Moyen Âge.

L’entrée de Rhodes a été gardée par l’une des sept merveilles du monde, le colosse de Rhodes, jusqu’en 226 avant Jésus-Christ. Ce monument massif de la divinité Hélios mesurait 30 mètres de haut et a été presque entièrement détruit par un tremblement de terre en 66 avant J.-C. Bien que son emplacement exact soit inconnu, on pense qu’il se trouvait à l’entrée du port de Rhodes, obligeant tous les navires souhaitant y accoster à passer sous ses pattes.

Les chevaliers de l’ordre de Saint-Jean ont joué un rôle important dans l’histoire de Rhodes. Selon la légende, après leur retour des croisades à Jérusalem en 1309, ils ont débarqué sur l’île et ont renforcé les défenses de la ville, la transformant en forteresse. Pendant le mandat des chevaliers de l’ordre de Saint-Jean, Rhodes a pu résister à une série de sièges grâce à son formidable bastion défensif, jusqu’à ce qu’elle tombe aux mains des Ottomans.

Sous le commandement de Soliman le Magnifique, l’Empire ottoman a régné sur l’île de 1522 à 1922. Puis les Italiens sont arrivés, et Rhodes est passée aux mains des Allemands après la Seconde Guerre mondiale. En 1948, l’île a finalement été rendue à la Grèce.

Rhodes est divisée en deux parties : la ville haute, qui est considérée comme l’un des plus beaux complexes urbains gothiques. Le palais des Grands Maîtres et la rue des Chevaliers en sont les principales attractions. La ville basse, quant à elle, est une combinaison parfaite d’architecture gothique, de mosquées, de bains publics et d’autres structures de l’époque ottomane.

Le boulevard des Chevaliers, la rue iconique de Rhodes

C’est la rue la plus connue et la plus importante de l’ancienne ville de Rhodes. Les chevaliers de l’ordre de Saint-Jean avaient leurs résidences ou leurs lieux de réunion le long de cette chaussée pavée de 200 mètres. Elle est parsemée de boutiques et de cafés et est considérée comme la rue médiévale la mieux préservée d’Europe.

L’hôpital des chevaliers, qui abrite actuellement le musée d’archéologie de Rhodes, est l’une des structures les plus étonnantes que vous rencontrerez au cours de votre voyage. Les cellules individuelles contenant les lits des malades, la salle à manger, les cuisines et la chambre contenant l’objet d’art le plus important du musée, l’Aphrodite de Rhodes, sont encore visibles aujourd’hui.

Découvrez  Où partir pour des vacances en août ?

Le palais du Grand Maître, patrimoine historique important à Rhodes

Le palais du Grand Maître de Rhodes, autre atout exceptionnel de la ville, est situé au bout de la rue des Chevaliers.

Il s’agissait d’un château byzantin au 7e siècle, et après la conquête des Croisés, il est devenu le centre administratif de l’ordre et la maison du Grand Maître. La structure a été détruite lors d’une explosion d’armes en 1856, pendant la domination ottomane.

Il est néanmoins possible de la voir aujourd’hui, car elle a été restaurée en 1912 (pendant l’occupation italienne) pour servir de résidence d’été au roi Emmanuel III. Le tyran Mussolini a ensuite franchi ses portes.

L’église Madonna del Castello

Les vestiges de cette ancienne église byzantine sont visibles dans le centre historique. L’église a été restaurée en basilique gothique avec l’arrivée des chevaliers de l’ordre de Saint-Jean, bien qu’elle soit devenue une mosquée sous la domination turque. Seules ses ruines sont aujourd’hui accessibles, mais elles valent vraiment la peine d’être vues.

La tour de l’horloge de Rhodes

La tour de l’horloge est une structure byzantine qui a été dévastée par un tremblement de terre en 1851 et qui est actuellement en cours de reconstruction. L’ascension du sommet pour une vue panoramique de la ville est la partie la plus excitante. L’ascension coûte environ 5 euros.

Deux structures datant de l’ère musulmane se dressent devant la tour. La mosquée Suleiman, qui a été construite pour commémorer le triomphe du sultan contre les chevaliers, et la bibliothèque musulmane sont deux d’entre elles.

La synagogue Kahal Shalom et le quartier juif de Rhodes

La communauté juive de Rhodes existe depuis plus de 2300 ans. Lorsque l’île a été capturée par les Italiens en 1912, de nombreux Juifs ont choisi de fuir l’île car ils se sentaient en danger. Lorsque les Allemands sont arrivés à Rhodes en 1943, la majorité des Juifs qui sont restés ont été emmenés dans des camps de détention. Par la suite, la présence juive sur l’île est restée modeste, mais leur histoire est toujours bien vivante dans le quartier juif de Rhodes.

Vous pouvez vous perdre dans ses petites ruelles jusqu’à ce que vous atteigniez la synagogue Kahal Shalon, le principal point de repère du quartier. Son bâtiment date de 1577, ce qui en fait la plus ancienne synagogue préservée de Grèce. Vous pouvez également visiter le musée juif de Rhodes, où vous pourrez en apprendre davantage sur l’histoire que nous avons brièvement évoquée ci-dessus.

Place de Ippocratus

La route commerciale Sokratus mène à la place Ippocratus, l’un des épicentres de la ville. C’est une zone animée avec de nombreux cafés et restaurants pour vous aider à recharger vos batteries. La fontaine centrale et l’imposant bâtiment Castellania sont les éléments les plus marquants de cette charmante zone.

Cette place était un lieu de rassemblement important dans l’Antiquité car c’était la première chose que l’on voyait après avoir franchi la porte principale de la ville, la porte Thalassini (ou Marina).

Le fort de Saint-Nicolas, à voir absolument à Rhodes

La présence des chevaliers de l’ordre de Saint-Jean a apporté la richesse à Rhodes. Pendant ce temps, le système de défense de l’île est devenu une référence mondiale. Le Grand Maître Zacosta ordonna l’érection du Fort de Saint-Nicolas à l’extrémité du port entre 1464 et 1467.

Ce fort n’a fait que renforcer les fortifications de l’île, ce qui s’est avéré crucial en 1480, lorsque l’île a été assiégée par les Ottomans.

Mandraki

Après avoir visité la vieille ville, vous pouvez sortir des murs de Rhodes pour voir la colonie contemporaine de Mandraki.

On y trouve le port, les trois moulins de Rhodes et le site du colosse de Rhodes. Deux colonnes massives avec l’image d’un cerf (symbole de l’île) gardent l’entrée du port à leur emplacement actuel.

La Banque de Grèce, le théâtre national de Rhodes, le palais de l’archevêque et l’hôtel de ville ne sont que quelques-unes des structures créées pendant la domination italienne à Mandraki. Le casino, l’aquarium de Rhodes (juste à côté) et une variété de magasins et de restaurants s’y trouvent.

L’Acropole de Rhodes

L’Acropole de Rhodes est un autre site incontournable de l’île. Elle se trouve au sommet du mont Smith, qui doit son nom à un amiral anglais qui, de là, surveillait la flotte de Napoléon. C’est une sorte de terrasse urbaine d’où l’on a la plus belle vue de Rhodes.

L’Acropole de Rhodes a été habitée dès l’Antiquité et est riche en sanctuaires, en structures publiques et en infrastructures massives. Aujourd’hui, on peut observer des vestiges archéologiques de cette période. La majorité de ces structures appartiennent à la période hellénistique, qui a duré du 2e au 3e siècle avant Jésus-Christ.

Un grand stade bien préservé, par exemple, a vraisemblablement été érigé au deuxième siècle. Vous verrez également les vestiges d’un ancien gymnase où les athlètes de l’Antiquité s’entraînaient. Cet endroit est aujourd’hui utilisé pour des concerts et des activités, en particulier pendant l’été. Le théâtre de marbre, qui pouvait accueillir environ 800 personnes, est situé plus loin, et le temple d’Apollon Pythios, le joyau du site archéologique, se trouve dans la zone la plus élevée.

L’entrée à l’Acropole de Rhodes est gratuite, et vous pouvez vous y rendre en utilisant le train touristique qui circule toute l’année. Il est également possible de faire une randonnée de 5 km de la vieille ville à l’Acropole. La seule chose à retenir est que la randonnée est vallonnée et dure environ 50 minutes. Si vous y allez en été, n’oubliez pas d’apporter beaucoup d’eau, de la crème solaire et un chapeau. Enfin, toutes les heures, le bus municipal numéro 9 part de Nea Agora et transporte les visiteurs vers l’Acropole.

Découvrez  5 destinations de rêve pour l'été indien

Le parc Rodini, un lieu historique à découvrir à Rhodes

Le parc Rodini, situé à 3 kilomètres de la ville, est un autre endroit qui intègre le riche passé historique de Rhodes. Il s’agit du premier parc manucuré au monde à conserver des temples datant de plusieurs centaines d’années.

C’est une excursion fascinante où vous pourrez voir les ruines d’un aqueduc romain, un grand nombre de paons, un feuillage luxuriant, des ponts, des nénuphars qui s’étendent sur le lac, et plusieurs sentiers.

Lindos, une ville à découvrir absolument au court d’un voyage sur l’île de Rhodes

Lindos est un modeste et charmant hameau situé à 55 kilomètres de Rhodes. Il se distingue par ses bâtiments blancs, typiques des îles grecques, et par l’imposante forteresse-château des Chevaliers qui l’entoure. L’Acropole se trouve à proximité, tout comme le temple dorique d’Athéna Lindia, qui date de 300 avant Jésus-Christ. Lindos, quant à elle, est bordée par une baie au nord, et possède une petite plage au sud, particulièrement populaire en été.

L’Acropole de Lindos est située au point culminant de la ville. Elle mérite certainement une visite, même si elle n’est pas aussi connue que celle d’Athènes. Des années d’histoire se retrouvent dans ses monuments, qui comprennent le théâtre et les temples d’Athéna Lindia et de Zeus Polieo. En outre, vous aurez de là une vue fantastique sur la baie de San Pablo et sa magnifique plage.

Le prix d’entrée à l’Acropole de Lindos est de 12 €, et il est recommandé de venir l’après-midi car elle reçoit beaucoup de groupes guidés le matin.

Passez un peu de temps à flâner dans le village piétonnier de Lindos avant ou après la visite de l’Acropole. Ses ruelles pavées sont parsemées d’une variété de boutiques, de pubs, de cafés et de restaurants, ce qui lui donne une ambiance vibrante et distincte.

Arrêtez-vous au monastère de Tsambika sur la route de Lindos depuis Rhodes pour profiter de la vue imprenable depuis le sommet. Il faut faire environ 300 pas pour y arriver, mais croyez-nous quand nous disons que l’effort en vaut la peine.

Site archéologique de Kamiros

Kamiros est la troisième plus ancienne ville de Rhodes et un autre site archéologique de l’île. C’était un centre commercial prospère en raison de sa situation géographique, et seules des reliques antiques de ses jours de gloire subsistent. Malgré cela, c’est l’un des sites archéologiques les plus importants du pays, alors ne le manquez pas.

Les fouilles ont révélé les ruines de la place du marché, ainsi que les bases de plusieurs sculptures, temples, habitations, une vaste citerne et des pièces de monnaie qui circulaient dans la ville à l’époque.

Les plus belles plages de Rhodes

Les plus belles plages de Rhodes

Rhodes possède un littoral de plus de 200 kilomètres, comprenant plusieurs plages. Certaines sont petites, tandis que d’autres sont plutôt immenses, et certaines sont sablonneuses tandis que d’autres sont caillouteuses. Mais elles ont toutes une chose en commun : elles sont toutes magnifiques. De plus, la majorité d’entre elles sont bien équipées et proposent des commodités telles que des bars de plage, la location de parasols et de chaises longues, etc.

Les plages de la côte est de l’île sont sablonneuses et protégées du vent, ce qui les rend excellentes pour les familles avec de jeunes enfants. La côte ouest offre des plages plus rocheuses et venteuses, qui sont populaires auprès des surfeurs et des kitesurfeurs.

Lindos et ses plages paradisiaques

Lindos

La plage de Lindos est sans aucun doute l’une des plus belles plages de Rhodes. N’oubliez pas que vous pouvez la voir dans toute sa gloire depuis l’Acropole. On peut la trouver dans la baie de Saint-Paul, où elle forme une piscine naturelle qui se raccorde à la mer.

La plage de Lindos a un attrait particulier, grâce à ses belles vagues chaudes et à une entrée douce adaptée aux petits enfants. Le seul point négatif de cette plage est qu’elle est surpeuplée et bruyante pendant la haute saison. Ce n’est peut-être pas le choix idéal si vous aimez les plages plus calmes. Cependant, si vos vacances ne tombent pas pendant la saison chaude, n’hésitez pas à visiter cette jolie plage.

Baie, Anthony Quinn

La baie de Rhodes

Cette jolie plage, qui porte le nom de l’acteur légendaire, se trouve à environ 20 minutes de Rhodes Town et à 3 kilomètres de la ville de Falikari. Elle est constituée d’une minuscule île entourée de rochers et d’une mer cristalline idéale pour la plongée en apnée.

La plage d’Anthony Quinn est caillouteuse et l’eau est peu profonde. Elle est située dans un cadre naturel où la nature peut s’exprimer. Son seul inconvénient est son attrait, qui attire un grand nombre de touristes. De plus, en raison de sa petite taille, il n’est pas toujours facile de trouver une place de stationnement. Mais sa beauté naturelle vaut la peine d’être vue.

Tsambika, une plage de rêve sur l’île de Rhodes

Tsambika

Tsambika est une merveilleuse plage dont l’immense superficie permet à de nombreux voyageurs d’en profiter sans se sentir encombrés. Elle porte le nom d’un charmant monastère auquel on accède par des centaines de marches. Bien que l’ascension soit difficile (à faire de préférence au coucher du soleil), les vues du sommet sont à couper le souffle.

La topographie de la plage est spectaculaire, avec des contreforts massifs en granit qui s’ouvrent tout autour. De plus, elle est bien aménagée et convient aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Tout au long de sa longueur, on trouve des hamacs, des parasols et une poignée de petits cafés. Vous découvrirez des zones plus calmes si vous vous éloignez de la zone centrale, des deux côtés de la plage.

Faliraki, plage aux paysages somptueux

Faliraki

La plage de Faliraki dispose d’une grande extension qui répondra aux besoins de chacun. Elle est assez populaire auprès des visiteurs et des résidents de l’île. Au départ, il s’agissait d’une modeste communauté de pêcheurs, mais à mesure que l’industrie touristique de l’île s’est développée, de grands hôtels ont été construits. En conséquence, c’est une plage entièrement fonctionnelle.

Découvrez  Le Top 10 des lieux touristiques les plus visités au monde

Faliraki est une plage de sable adaptée aux enfants, avec une chute modeste dans l’océan et un courant très faible. En outre, la plage abrite une vie nocturne animée, particulièrement populaire auprès des jeunes. Si vous voulez passer un bon moment, Faliraki est l’endroit où aller.

Plage de Kallithea

Kallithea

Kallithea est une plage située à 10 kilomètres de Rhodes Town, connue pour son atmosphère calme et ses vagues bleues cristallines. À proximité se trouvent des thermes réputés. Si vous souhaitez bénéficier des effets thérapeutiques de ces eaux, vous devrez payer une taxe de 3 euros au complexe hôtelier qui les contient.

Bien qu’il y ait quelques petites étendues de sable, la plage est principalement constituée de gravier. Ses eaux vertes sont idéales pour la plongée en apnée et l’exploration des fonds marins. D’autre part, le paysage environnant est à couper le souffle avec une végétation luxuriante.

Les ruines voisines des sanctuaires d’Amon, de Zeus et de Dionysos constituent une autre attraction. Ces temples anciens, qui datent du 8e au 5e siècle avant J.-C., sont le complément parfait de ce littoral enchanteur.

Plage de Fourni

Fourni à Rhodes

La plage de Fourni est la meilleure alternative pour changer de décor et explorer la région plus sauvage de l’île. Il se trouve à quelques kilomètres du village de Monolithos, qui possède un excellent château qui vaut la peine d’être vu.

Les chevaliers de l’ordre de Saint-Jean ont érigé le château de Monolithos vers 1480, et c’était l’un des châteaux les plus importants de l’île. Bien que seuls les murs extérieurs soient visibles aujourd’hui, le site vaut la peine d’être visité pour les vues spectaculaires sur la mer qu’il offre.

Le principal attrait de la plage réside dans les contrastes marqués entre l’eau, les rochers et le sable doré, qui sont complétés par une succession de falaises bien définies. Il y a également des douches, des parasols, des chaises longues et des vestiaires.

Comme vous pouvez le deviner, Rhodes possède de nombreuses autres plages à explorer ; nous n’avons mis en évidence que quelques-unes des plus populaires.

Excursion à l’île de Symi

Île de Symi

Une excursion d’une journée sur l’île de Symi est une autre excellente chose à faire à Rhodes. C’est un véritable joyau touristique situé dans la partie sud du Dodécanèse, à environ 5 kilomètres de la Turquie. Le voyage en bateau dure un peu moins de deux heures et part du port de Mandraki.

Les excursions commencent généralement par une visite du monastère de Panormitis, puis vous transportent jusqu’à la célèbre baie de Saint-Georges, où vous pourrez passer le reste de la journée à vous promener sur cette île pleine de belles demeures néoclassiques colorées.

Visitez le château des chevaliers de Saint-Jean dans la capitale de l’île, flânez sur la promenade et prenez des centaines de photos des structures aux couleurs pastel qui la définissent.

=> Découvrez les meilleurs hôtels de luxe pas cher en Grèce dans cet article !

Comment se rendre à Rhodes ?

Aller à Rhodes

Se rendre à Rhodes en avion est l’option la plus pratique. De nombreuses villes européennes sont reliées à l’aéroport international Diagoras de Rhodes par des vols à bas prix. Il existe même des vols depuis la Crète et l’archipel du Dodécanèse.

L’aéroport est situé à 14 kilomètres de la capitale, dans la ville de Paradisi, et est relié à Rhodes par bus.

Pour vous rendre à Rhodes en bateau, vous devez d’abord vous rendre au port du Pirée à Athènes. L’inconvénient est que le voyage est assez long (environ 18 heures), mais c’est aussi une alternative viable si vous voyagez à temps.

Comment se déplacer à Rhodes ?

Les déplacements à Rhodes

La meilleure façon de se déplacer sur l’île est de louer un véhicule. De cette façon, vous pourrez aller à votre guise et vous arrêter à tout endroit qui attire votre attention. En outre, les transports publics ne sont pas disponibles pour bon nombre des plages les plus attrayantes.

Vous pouvez également vous déplacer en utilisant le système de bus local de l’île, qui couvre tout l’arrière-pays de l’île, la côte est et la côte sud. L’inconvénient est que la fréquence est faible et que vous devez donc vous familiariser avec les horaires. Une autre bonne alternative est de prendre des taxis, qui sont plutôt bon marché.

Nous devons nous dire au revoir, mais pas avant de vous avoir informé que Rhodes est une île merveilleuse qui mérite d’être visitée. Des attractions naturelles et une histoire riche vous y attendent, vous garantissant un voyage inoubliable.

5/5 - (2 votes)

Les derniers articles écrits par Merlin :

Best-Seller du Moment

Nana Princess 5* en Crète

Offre spéciale : Au Tarif Exclusif ! par nuit

A ne pas manquer

Nos dernières pépites en Grèce

Chéri fais tes valises

Jusqu'à 50€ offerts

sur vos prochaines vacances en parrainant vos proches !